Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Vers une exploitation forestière respectueuse des sols

Questions de Nature

Vers une exploitation forestière respectueuse des sols

Pour un écosystème forestier et une production durables, la protection des sols s’avère incontournable.

Comment la récolte de bois impacte-t-elle les sols ?

En France, de l’ordre de 38 millions de mètres cubes de bois sont commercialisés chaque année dans nos forêts, auxquels s’ajoutent les prélèvements destinés à l’autoconsommation sous forme de bois bûches. Cette ressource à la fois locale et renouvelable est employée dans les secteurs de la construction, de l’ameublement, de l’énergie, des papiers et cartons. Depuis la Seconde guerre mondiale, l’extraction des bois des parcelles s’est presque intégralement mécanisée avec des véhicules terrestres pour réduire la pénibilité et gagner en efficience. Leur poids exerce une pression sur le sol. Par ailleurs, un sol est constitué d’éléments minéraux et organiques, d’eau et d’air. C’est un vrai réservoir de biodiversité. Un arbre est, quant à lui, indissociable de sa partie racinaire. Ce que l’on peut nommer le « capital sol » doit donc impérativement être préservé, ce qui implique sa prise en compte dans l’organisation de la récolte du bois.

Pourquoi le tassement d’un sol est-il si problématique ?

Lorsque les engins circulent, en particulier en contexte humide, ils tassent le sol, ce qui a pour effet de réduire sa porosité en diminuant les espaces entre les particules du sol. Cela a pour conséquence directe une mauvaise infiltration de l’eau, qui va avoir tendance à stagner en surface. Survient aussi une réduction des échanges gazeux nécessaires aux racines et une difficulté pour les racines à se développer dans ce sol compacté. La diminution du volume de sol prospectable par les racines entraîne aussi une moindre disponibilité en eau et en éléments nutritifs pour les arbres. Ainsi fragilisés, ils poussent plus difficilement et deviennent plus sensibles aux aléas, notamment climatiques. Le tassement, contrairement aux ornières, n’est souvent pas visible et affecte le sol en profondeur. Nous savons que le temps de restauration naturelle d’un sol se compte en décennies, voire davantage, et que les interventions de restauration mécaniques sont complexes. La prévention est donc le plus sûr moyen de protéger un sol, en évitant une circulation non contrôlée des engins.

Comment mettre en place cette solution ?

De même que l’on crée des allées dans son potager et que l’on respecte ce cheminement, il s’agit de définir des axes de circulation appelés cloisonnements d’exploitation que les engins ne quitteront plus pour préserver le sol dans la bande boisée restante. Il faut d’abord bien connaître la sensibilité de ses sols selon leur nature (argileux, sableux…) et leur situation (zone en cuvette, par exemple). Puis le propriétaire et l’exploitant forestier doivent réfléchir à la circulation sur la parcelle forestière pour organiser les cloisonnements. Ensuite, il convient de définir à quelles périodes les engins pourront circuler sur ces axes selon le degré d’humidité pour maintenir leur praticabilité. Il est alors possible de planifier les travaux. Un seuil d’alerte sur la profondeur de l’enfoncement des roues sur ces cloisonnements doit aussi être fixé, au-delà duquel l’exploitation doit temporairement cesser.

Le mot de l’expert

Philippe RUCH, Ingénieur chef de projet Recherche et développement au FCBA*

L’avenir des sols forestiers est-il meilleur aujourd’hui ?

Beaucoup de forêts sont désormais exploitées de manière plus respectueuse pour les sols grâce à l’engagement et la prise de conscience des différents acteurs. Nos connaissances sur les fonctionnements du sol doivent cependant encore progresser. Ainsi, FCBA* et ses partenaires, notamment l’IDF*, l’INRAE* et l’ONF*, poursuivent les recherches pour mieux suivre et prédire l’évolution de l’humidité des sols, mais aussi mieux comprendre les interactions entre véhicules et sols. Ils dispensent également des formations et participent à la conception de guides pratiques, comme le guide de référence Pratic’Sols, coordonné par l’ONF* et la FNEDT*.

Pour en savoir plus…

Visitez le site du FCBA : www.fcba.fr, vous y trouverez le guide Pratic’Sols pour tout comprendre sur les cloisonnements et découvrir des recommandations détaillées et illustrées.

Mini-glossaire

FCBA : centre technique industriel français chargé des secteurs de la Forêt, de la Cellulose, du Bois-construction et de l’Ameublement.
FNEDT : Fédération Nationale des Entrepreneurs des Territoires.
IDF : Institut pour le Développement Forestier.
INRAE : Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’alimentation et l’Environnement.
ONF : Office National des Forêts.

Rechercher

Partagez :

Consulter d’autres articles : 

Nos dernières publications :