Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les Rochers du Carnaval d’Uchon

La « perle du Morvan », surnom de la Commune d’Uchon, abrite l’un des sites naturels les plus fréquentés de Saône-et-Loire. Renommé pour son originalité géologique et son paysage, il nécessite toutes les attentions pour protéger sa biodiversité.

Quel est le décor des Rochers du Carnaval ?

La lente érosion du substrat granitique est à l’origine du chaos de blocs rocheux qui fait l’attrait du site. Son sable, dit « arène granitique », en est aussi issu. Sur une dizaine d’hectares, les trois milieux entourant les figures rocheuses en équilibre illustrent différentes phases d’évolution naturelle de la végétation. Des pelouses s’étendent sur les sols acides de faible profondeur. Elles se transforment en landes là où la matière organique s’est accumulée, puis en forêt en l’absence de défrichement par l’Homme ou ses troupeaux. L’ensemble accueille une flore rare, comme la Spargoute printanière, l’Arnoséris naine et la Jasione lisse, ainsi qu’une faune particulière, comme le Lézard des souches et de nombreux insectes.

Quels sont les statuts du site ?

Dès les années 1930, les Rochers du Carnaval sont devenus un « site classé » pour leur caractère pittoresque. Une demande d’autorisation est ainsi impérative avant tous travaux susceptibles d’impacter l’aspect du site. À partir des années 1990, le Conservatoire d’espaces naturels de Bourgogne a en complément cherché à préserver les richesses écologiques des Rochers du Carnaval, soumis à une forte fréquentation touristique. Avec plus de 20 000 visiteurs par an, le piétinement était notamment problématique. Par ailleurs, l’arrêt du pâturage dans les années 1960 a soumis les milieux ouverts à une fermeture progressive, les arbres regagnant du terrain. La spécificité foncière des Rochers du Carnaval, a cependant freiné la maîtrise d’usage recherchée par le Conservatoire de Bourgogne, les propriétaires détenant des parts sans parcelles bien délimitées. La structure a donc entrepris de signer des conventions de gestion avec des propriétaires et d’acquérir certaines parts du site. Depuis 2014, elle est ainsi en mesure d’appliquer une gestion propice à la biodiversité, ce qui fait aussi des Rochers du Carnaval un « site conservatoire ».

Quelles sont les mesures de gestion ?

Pour canaliser la fréquentation humaine, un sentier de découverte du site a été clairement délimité. Pour freiner la dynamique de la châtaigneraie, une coupe principalement manuelle est assurée pour éliminer les rejets des arbres sur le périmètre du sentier. Les landes bénéficient d’un entretien pour ne pas être colonisées par les arbres. Un pâturage est progressivement réinstauré en partenariat avec un exploitant agricole, sur bientôt 3 hectares clôturés en 2 entités. Les 5 hectares forestiers sont quant à eux laissés au maximum en libre évolution afin de favoriser la biodiversité liée aux vieilles forêts. Un réseau de partenaires s’investit aux côtés du Conservatoire de Bourgogne : Parc naturel régional du Morvan, Communauté de communes du Grand Autunois Morvan, association du Creusot vol libre, association de Sauvegarde du Massif d’Uchon…


Aurélien POIREL, Chargé de mission territorial au Conservatoire d’espaces naturels de Bourgogne

Point recherche

Les photos aériennes des dernières décennies démontrent l’importante fermeture du site par les arbustes et arbres. Les travaux de restauration visent à redonner un équilibre à la mosaïque des milieux. L’état de conservation des pelouses est suivi à travers la composition et la structure de la végétation. Une mesure quantitative est ainsi menée dans ce protocole pour objectiver la progression des ligneux. Les données de cette année sont en cours d’analyse et serviront à estimer s’il faut ou pas intensifier les actions de gestion. L’évolution des cortèges de papillons de jour est également étudiée dans cette même logique. Six passages successifs sont effectués l’année de réalisation pour couvrir la période de vol de l’ensemble des espèces potentiellement présentes.


Pour en savoir plus

Sur place, dans les Offices de tourisme, mais aussi sur le site Internet du Conservatoire d’espaces naturels de Bourgogne, un dépliant sur les Rochers du Carnaval d’Uchon est à votre disposition pour vous accompagner sur le demi-kilomètre de sentier. Un plan de gestion synthétique ainsi qu’une visite virtuelle sont également à retrouver sur : www.cen-bourgogne.fr.

Ouvrage de Bourgogne-Franche-Comté Nature

Le n° 34 de la revue BFC NATURE consacre sa rubrique Curiosité aux Rochers du Carnaval d’Uchon.

Rechercher

Partagez :

Consulter d’autres articles : 

Nos dernières publications :