Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le raton laveur, une mascotte envahissante

Sous ses airs sympathiques, le Raton laveur pourrait sous peu représenter une menace pour la biodiversité locale.

Existe-t-il des ratons laveurs en France ?

Oui, et ils vont probablement être bientôt plus nombreux. Le Raton laveur est originaire d’Amérique du Nord. Il a fait son apparition en Allemagne puis en France, notamment du fait de lâchers consécutifs à son introduction sur le continent en tant qu’animal de compagnie par des troupes militaires américaines. Après avoir fait office de mascotte, le Raton laveur est aujourd’hui inscrit sur la liste des espèces exotiques envahissantes préoccupantes pour l’Union européenne. Désormais répandu en Allemagne et en Belgique, il est encore peu présent en France, mais tout laisse penser que ce n’est qu’une question de temps. Plusieurs foyers de population existent, en particulier dans le Nord-Est et en Auvergne, et les signalements sont réguliers partout dans l’hexagone. Il a par exemple déjà été vu en forêt de Châtillon-sur-Seine.

Qui est le Raton laveur et de quoi se nourrit-il ?

C’est un mammifère au pelage gris pouvant atteindre 90 cm de long, queue comprise. Sa queue touffue est annelée de noir. Il porte un masque noir cerclé de blanc. Ses pattes à 5 doigts dotés de longues griffes laissent des traces très reconnaissables. Il ne vit pas uniquement près des cours d’eau et peut se rencontrer même aux abords des villes. C’est un omnivore opportuniste faisant preuve d’une grande agilité, entre autres grâce à ses mains. Il est capable de grimper partout, sur les falaises comme dans les arbres, jusqu’à une bonne vingtaine de mètres de hauteur. Il consomme toutes sortes de végétaux et d’animaux : reptiles, amphibiens, insectes, oiseaux… Il peut indifféremment s’attaquer à des espèces peu communes, par exemple à des couvées de Hibou grand-duc, de Cigogne noire, ou de Milan royal. Il risque de devenir un redoutable concurrent pour le Chat forestier, la Martre des pins, ou la Genette, tant sur le plan de l’occupation de terrain que de la prédation qu’il va exercer.

Quelles sont les tendances chez nos voisins ?

L’efficacité de la régulation en Allemagne laisse songeur : 5 059 ratons laveurs ont été tués durant la saison de chasse 1996-1997, 49 785 en 2009-2010 et 202 293 en 2019-2020. Les Belges commencent aussi à être inquiets : nos confrères ornithologues qui suivent des populations de Chouette hulotte ont constaté, lors de leur dernière campagne, que 7 nichées sur 20 avaient été prédatées par le Raton laveur. Leurs nichoirs ayant un plancher de 40×40 cm et non de 25×25 cm comme les nôtres, ils sont facilement investis par le carnivore.

Hugues BAUDVIN
Naturaliste à La Choue*

Le mot de l’expert

Avec un poids de 7 kg en moyenne, le Raton laveur n’a ici pas de prédateur naturel. Seuls le Loup et le Lynx pourraient le devenir, mais ils sont encore trop rares pour espérer une régulation de leur part. Le Renard pourrait prélever les jeunes, mais certainement pas les adultes. Les espèces qui composent notre biodiversité locale sont exagérément pointées du doigt pour les dommages qu’elles causent. Les éleveurs ont du souci à se faire avec une espèce exotique envahissante comme le Raton laveur. Les chasseurs et piégeurs devraient y concentrer toute leur attention. Dans les forêts de Côte-d’Or où La Choue effectue des suivis de nichoirs de Chouette hulotte, nous nous attendons à voir sévir prochainement le Raton laveur dans les films de nos pièges photographiques.

Mini-glossaire

La Choue : association pour l’étude et la protection des rapaces nocturnes en Bourgogne-Franche-Comté.

Pour en savoir plus

Des compléments sont à retrouver sur le site Internet du Centre de ressources espèces exotiques envahissantes : http://especes-exotiques-envahissantes.fr.

Rechercher

Partagez :

Consulter d’autres articles : 

La Grassette, un brin vampire

Reconnaissable entre toutes avec son teint pâle sur son lit de mousses, la Grassette commune fascine par son adaptation carnivore. Qu’est-ce que la Grassette commune ?

Nos dernières publications :